Aborder les bordures : bravo Arte

Publié le par Steve Bonet

19029a.jpgUne fois n’est pas coutume, ce blog accueille avec cet article une réaction à chaud. Cette exception est destinée à rendre hommage au formidable document présenté ce mardi soir par Arte, « Une planète sans frontières ? » qui, en plus d’être particulièrement fourni et intéressant, permet de renouveler le genre du docu-fiction. Il s’agit ici plus précisément d’une info-fiction, dans laquelle les journalistes partent d’un fait fictif pour en développer, avec de vrais experts, les vraies conséquences que cela pourrait engendrer. Les reportages sont, pour leur part, de natures diverses : il s’agit de véritables situations, de reportages fictifs, de détournements d’images ou alors d’ajouts simples qui propulsent les témoignages dans un nouveau contexte.

Tout cela, bien sûr, est fait avec le plus grand soin pour que l’on ne perde pas de vue trop longtemps le côté uniquement spéculatif de l’affaire ; néanmoins la question de l’abolition des frontières, présentée ici sous l’aspect d’un vote imminent à l’ONU pour approuver ou non cette [r]évolution, est traitée avec le plus grand sérieux. Les mises en lumières et perspectives permettent à chacun de cerner les problématiques qu’une telle mesure pourrait susciter. Au-delà, les raisons de cette abolition des frontières dans un monde comme le nôtre mènent à se demander s’il ne s’agit pas là d’anticipation plus que de fiction.

Tout prête à croire que c’est précisément cette problématique qui a guidé le programme : fiction ou anticipation ? Un genre nouveau, entre information, fiction et reportage ; une mine d’or pédagogique et, au-delà, un souci de devancer l’actualité et de mettre les situations en perspective plutôt que de les subir : tout cela valait bien un petit commentaire spontané.

Publié dans Général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article